Le cerveau humain

Le jeu d’échecs améliore-t-il les facultés du cerveau humain ?

Les bienfaits du jeu d’échecs sur le cerveau

Au-delà de son aspect mythique et divertissant, le jeu des échecs apporte des bienfaits inestimables. En effet, ce jeu a un énorme impact sur le développement du cerveau humain. On dit qu’il permettrait d’éviter certaines maladies telles qu’Alzheimer.

L’un des organes les plus importants et les plus puissants du corps humain est le cerveau. Cet organe est tellement puissant et complexe, qu’à ce jour, les scientifiques n’ont pas pu identifier la totalité de son potentiel. Il est donc essentiel de prendre soin de cet organe en le développant et en l’entrainant dès le plus jeune âge.

Notre cerveau se présente en deux parties :

  • Le cerveau gauche : le cerveau gauche est associé au raisonnement logique et mathématique. Les individus rationnels qui prennent des décisions de façon réfléchie et calculée ont généralement un cerveau gauche très développé.
  • Le cerveau droit : le cerveau droit représente le côté émotionnel, intuitif et créatif. Les individus émotionnels qui agissent selon leur ressenti et leur créativité ont un cerveau droit plus développé.

Chaque individu possède un cerveau différent. Certains ont un cerveau gauche très développé, alors que pour d’autres possèdent un cerveau droit plus affiné. C’est ce qui explique souvent les difficultés de communication entre les personnes plutôt « scientifiques » et les personnes dites « artistiques ».

Le jeu des échecs permet à la fois de développer votre cerveau gauche et votre cerveau droit. En effet, des études ont démontrés qu’une pratique régulière de ce jeu permettait d’activer l’ensemble des zones du cerveau :

  • Utilisation du cerveau gauche : Lorsque le joueur se concentre, étudie les possibilités du jeu, mémorise les déplacements, et met en place des stratégies, il utilise son cerveau gauche. En effet, la mise en place de stratégie implique un esprit rationnel, logique et mathématique. 
  • Utilisation du cerveau droit : Lorsque le joueur visualise le jeu, imagine les déplacements possible, utilise sa créativité pour s’ouvrir des opportunités de jeu, il active son cerveau droit. Ce jeu propose une infinité de possibilités et de combinaisons. L’imagination est donc sans limite. Chaque partie est unique, les joueurs devront imaginer de nouvelles trajectoires à chaque fois.

Une pratique régulière permet de s’entrainer et de développer le cerveau. Vous améliorerez votre concentration et votre réactivité. Des études ont démontré que cette discipline améliorait également le QI.

Tout le monde connait dans son entourage ou dans son groupe d’amis des joueurs d’échecs. N’avez-vous jamais identifié des points communs entre ces personnes ? Elles sont souvent vues comme des individus intellectuels. Sont-elles intelligentes parce qu’elles jouent aux échecs ? Ou jouent-elles aux échecs parce qu’elles sont intelligentes ? Sans doute un peu des deux. Toutefois, si un enfant joue régulièrement aux échecs, il a de grande choses de disposer d’un cerveau plus développé à l’âge adulte.

Les résultats de ces études sont tellement impressionnants que certains pays ont décidé d’inscrire les échecs dans le programme scolaire. En Norvège par exemple, tous les écoliers apprennent à jouer aux échecs. Ainsi, ils développent leur imagination, leur logique et leur capacité à résoudre des problèmes rapidement. Je vous invite à enseigner cette discipline à vos enfants, ils vont adorer et vous remercieront lorsqu’ils seront plus grands. Moi-même j’ai remercié mon père de m’avoir enseigné l’art de ce jeu dès mon plus jeune âge.

%d blogueurs aiment cette page :